Esdras OBOSSOU, Kassim LABO GOUMBI, Latifou IDRISSOU

Laboratoire de Recherche sur l’Innovation pour le Développement Agricole (LRIDA), Université de Parakou

Abstract : In Benin, soybean production has increased in recent years due to the development of technological, organizational and institutional innovations. But these innovations that can increase the productivity, competitiveness and viability of farms are not widely adopted in central Benin. This study analyzed the soybean value chain innovation systems implemented in Central Benin to induce changes in famers’ behavior in soybean production systems. Socio-economic data and perceptions of innovations introduced were collected from 69 actors involved in soybean innovation systems. The results show that the actors of the innovation systems benefit from the relationships they maintain among themselves. These relationships are essentially both strong relationships based on trust, frequency of contact, information exchange, collaboration and weak relationships, particularly between research organizations and farmers on the one hand, and farmers and support institutions on the other hand. Furthermore, in the implementation of innovation systems, the actors are confronted with constraints such as the weaknesses of the management structure of the producers noted by almost all the actors interviewed and the difficulty in funds mobilization stated by 40% of the actors. Also, the innovations diffused within the systems present constraints, which need to be further investigated. Finally, this study has shown that agricultural innovation systems are appropriated framework in the diagnosis of the inherent problems to the diffusion of innovations, and thus suggests its more frequent use in agricultural innovations development and extension processes.
Keywords: Innovation system, adoption and diffusion of innovation, stakeholder perception, soybean, Benin.

Résumé : Au Bénin, le soja connaît un accroissement de la production ces dernières années grâce au développement d’innovations technologiques, organisationnelles et institutionnelles. Mais ces innovations susceptibles d’accroître la productivité, la compétitivité et la viabilité des exploitations agricoles ne sont pas adoptées à grande échelle dans au centre du Bénin. La présente étude a effectué une analyse de la mise en œuvre des systèmes d’innovation de soja au Centre-Bénin pour induire des changements dans les comportements des acteurs et dans les systèmes de production. Des données socio-économiques et les perceptions sur les innovations introduites ont été recueillies auprès de 69 acteurs impliqués dans les systèmes d’innovation de soja. Les résultats montrent que les acteurs des systèmes d’innovation tirent des avantages des relations qu’ils entretiennent entre eux. Ces relations sont essentiellement des relations fortes basées sur la confiance, la fréquence des contacts, les échanges d’information, la collaboration mais aussi des relations faibles observées notamment entre les organismes de recherches et les producteurs d’une part, et entre les producteurs et les structures d’appui d’autre part. En outre, dans la mise en œuvre des systèmes d’innovation, les acteurs sont confrontés à des contraintes telles que la défaillance des services d’encadrement des producteurs relevée par la quasi-totalité des acteurs interviewés et la difficulté de mobilisation des ressources par 40% des acteurs. Aussi, les innovations diffusées au sein des systèmes présentent des contraintes qu’il faudra prendre en compte pour les prochaines études. Cette étude a montré que les systèmes d’innovation agricoles sont des cadres d’analyse appropriés pour le diagnostic des problèmes inhérents aux innovations agricoles et suggère donc son utilisation plus fréquente dans les processus d’innovation en agriculture.
Mots clés: Système d’innovation, adoption et diffusion d’innovation, perception des acteurs, soja, Bénin.

EnglishFrench